IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
logo

FAQ BSDConsultez toutes les FAQ

Nombre d'auteurs : 6, nombre de questions : 127, dernière mise à jour : 20 novembre 2007  Ajouter une question

 

Cette FAQ a été réalisée à partir des contributions des membres du forum Unix de developpez.com et de l'équipe de rédaction.

Organisation : cette FAQ se compose de deux grandes parties. Une première, Questions générales, qui regroupe toutes les questions qui trouvent une réponse, commune ou non, pour l'ensemble des systèmes BSD. La deuxième est découpée en autant de sous-parties qu'il y a de systèmes BSD soit parce que la question est spécialisée soit parce que la réponse est incomplète pour qu'elle concerne chacun de ces systèmes.

Participer : nous sommes perpétuellement à l'écoute de vos suggestions et corrections, aussi mineures soient-elles. N'hésitez pas à nous en faire part par l'intermédiaire de la discussion prévue à cet effet .

Note : l'exactitude des informations figurant dans la présente FAQ sont autant que possible vérifiée avant intégration. Cependant, nous ne pouvons garantir l'absence de toute erreur, c'est pourquoi les auteurs ne pourront en aucun cas être tenus pour responsables.

SommaireFreeBSDFreeBSD Système (21)
précédent sommaire suivant
 

Au début de chacun de ces scripts, on trouve parmi les commentaires, plusieurs mots-clés qui permettent au système de gérer les dépendances des différents services. Ceux-ci sont :

  • PROVIDE : nom du service assuré par ce script
  • REQUIRE : service(s) démarré(s) requis pour l'exécution de celui-ci (séparés par des espaces)
  • BEFORE : liste de services dépendants de celui-ci (et doivent donc être appelés après)

Vous pouvez visualiser l'ordre d'exécution des scripts en exécutant la commande :

Mis à jour le 1er août 2007 julp

Aujourd'hui en essayant de créer une copie en local du dépôt CVS de FreeBSD, impossible de me connecter au serveur distant cvsup.fr.freebsd.org, avec des messages comme "connection timeout". Il fallut trouver une solution à savoir trouver un autre serveur de disponible.

Pour cela, j'ai la solution. Il existe un petit logiciel du nom de fastest_cvsup. Il permet de trouver les 3 serveurs cvsup les plus rapides.

L'installation est simple, avec le paquetage précompilé :

Code linux : Sélectionner tout
pkg_add -r fastest_cvsup
Ou via le catalogue des logiciels portés :

Code linux : Sélectionner tout
cd /usr/ports/sysutils/fastest_cvsup && make install clean
Pour exécuter notre programme, saisissez la commande :

Code linux : Sélectionner tout
fastest_cvsup -c fr
Après quelques instants, vous obtenez un affichage similaire à :

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
[...] 
>> Speed Daemons: 
     - 1st: cvsup6.fr.freebsd.org 
     - 2st: cvsup2.fr.freebsd.org 
     - 3st: cvsup4.fr.freebsd.org
Il ne reste plus qu'à modifier vos fichiers de configuration en indiquant le serveur de votre choix.

Compléments :
Afin d'éviter de saisir fastest_cvsup -c fr, vous pouvez créer un alias à placer dans votre fichier .bashrc ou .zshrc :

Code linux : Sélectionner tout
alias check-fastserver='fastest_cvsup -c $1'
$1 : est le code du pays comme par exemple "fr" ou "us'.

Mis à jour le 1er août 2007 Olivier Regnier

Vous voulez installer le système d'exploitation FreeBSD rapidement ? C'est tout à fait possible en sélectionnant uniquement les éléments indispensables afin d'obtenir un système opérationnel après redémarrage de votre ordinateur.

Avant de commencer :

  • Inventoriez votre ordinateur
  • Sauvegarder vos données
  • Vérifier l'errata
  • Obtenir les fichiers d'installation

Démarrage de l'installation :
  • Fuseau horaire : France
  • Police de caractères : French ISO (accent)
  • Mode d'installation : Custom
  • Création de tranches : entire disk
  • Gestionnaire de démarrage : standard
  • Création de partitions : / 512MO, swap 2*RAM, /tmp 512MO, /var 512MO, /home 20000MO et /usr le reste du disque
  • Type de distribution : custom
  • Sélection des distributions : base, kernel/GENERIC, doc, info, man, catman, src/sys
  • Support d'installation : cdrom
  • Configuration de la console : repeat: fast
  • Mot de passe root : >= 6 caractères

Vous pouvez redémarrer votre système et commencer la configuration et la personnalisation.

Mis à jour le 1er août 2007 Olivier Regnier

Oui ! A condition d'avoir installé l'émulation Linux pendant l'installation (il est possible de l'installer via sysinstall(8) si ce n'est pas le cas).
Vérifiez que le module du noyau est chargé au démarrage : dans sysinstall(8), "Configure - Do post-install configuration of FreeBSD", "Startup - Configure system startup options" et cochez la case "Linux - This host wants to be able to run Linux binaries".
Le binaire peut être exécuté comme n'importe quel autre binaire.

Mis à jour le 1er août 2007 Smortex

Vérifier que votre noyau comporte les options suivantes :

Code : Sélectionner tout
1
2
3
device scbus 
device da 
device umass
Elles sont manquantes ? Ajouter ces lignes et recompiler votre noyau sans oublier de redémarrer votre système afin que les modifications soient prises en compte.

Branchez votre clé, un nouveau périphérique fait alors son apparition. Afin de le vérifier, saisissez la commande :

Code linux : Sélectionner tout
ls /dev/ | grep da
Il faut créer un point de montage :

Code linux : Sélectionner tout
mkdir /mnt/usb
Nous allons monter la clé :

Code linux : Sélectionner tout
mount -t msdos /dev/da0s1 /mnt/usb
Votre clé est montée et prête à être utilisée.

Mis à jour le 1er août 2007 Olivier Regnier

  • Recompiler votre noyau avec l'option suivante si celle-ci est absente :

    Code linux : Sélectionner tout
    1
    2
    # Quotas 
    options         QUOTA
  • Activer les quotas utilisateurs via le fichier /etc/rc.conf :

    Code linux : Sélectionner tout
    1
    2
    3
    # Quotas 
    check_quotas="YES" 
    enable_quotas="YES"
  • Editer votre fstab (/etc/fstab) et ajoutez, pour les volumes ou labels où doivent être activés les quotas, l'option userquota et éventuellement groupquota pour activer les quotas par groupe. Exemple :

    Code linux : Sélectionner tout
    1
    2
    3
    4
    # Quota par utilisateur uniquement 
    /dev/[volume user]    /home    ufs    rw,userquota               1    2 
    # Quota par utilisateur et/ou groupe 
    /dev/da1s2g           /home    ufs    rw,userquota,groupquota    1    2
  • Redémarrer la machine.
  • Fixer les quotas à l'aide de la commande edquota. Exemples :

    Code linux : Sélectionner tout
    1
    2
    3
    4
    # Détermination des quotas pour les utilisateurs 
    edquota -u utilisateur1 utilisateur2 
    # Détermination des quotas pour les groupes 
    edquota -g groupe1 groupe2


La commande pour actualiser les quotas est : quotacheck et pour visualiser les quotas : quota.

Mis à jour le 1er août 2007 julp

Dans /boot/loader.conf, ajouter/modifier :

Code linux : Sélectionner tout
beastie_disable="YES"

Mis à jour le 1er août 2007 julp

Si vous modifiez les permissions de certains devices ou en faites des liens symboliques dans le même dossier (pour avoir un nom plus explicite par exemple), vous remarquerez que les changements ne durent que le temps de votre uptime.
Sous FreeBSD, le répertoire /dev/ est virtuel :

Code : Sélectionner tout
1
2
3
$ df /dev 
Filesystem 1K-blocks Used Avail Capacity Mounted on 
devfs      1         1    0     100%     /dev
Tout ce qui est fait dans ce dossier est donc perdu après avoir redémarré.
Bien sûr, un mécanisme existe pour faire cela : le fichier /etc/devfs.conf, qui permet de changer les propriétaires et permissions des devices, ainsi que d'en faire des 'liens'.

Mis à jour le 1er août 2007 Smortex

Par défaut, les services d'APM ne sont pas activés. Sous root, exécutez sysinstall (8), et allez dans "Configure - Do post-install configuration of FreeBSD", "Startup - Configure system startup options" et cochez "APM - Auto-power management services (typically laptops)".
Validez. Editez votre fichier de hints, typiquement /boot/device.hints, cherchez la ligne hint.apm.0.disable="1" et remplacez-la par hint.apm.0.disable="0".
Il est nécessaire de redémarrer pour que les paramètres soient pris en compte.

Mis à jour le 1er août 2007 Smortex

Commandes Debian et leurs correspondances FreeBSD :

  • apt-get update : portsnap fetch update (inclus au système de base depuis FreeBSD 6.0 et 5.5) ou bien c(v)sup (dans les ports sous la catégorie ports-mgmt)
  • apt-get install logiciel : portinstall logiciel (fourni par le port nommé portupgrade, catégorie sysutils)
  • apt-get upgrade : portupgrade -a
  • synaptic : barry ou kports (KDE), portbrowser ou bpm (Gnome), pkgfe ou portsman (ncurses)

Mis à jour le 1er août 2007 julp

Pourquoi activer la DMA ?

La DMA (acronyme de Direct Memory Access) permet tout simplement de soulager le processeur car les données sont échangées directement via la mémoire vive. Le transfert des données par DMA, utilisé par des périphériques IDE comme les disques durs et les graveurs, s'effectue plus rapidement.

Pour l'activer sous FreeBSD, il suffit d'indiquer ces deux lignes dans votre fichier /boot/loader.conf :

Code linux : Sélectionner tout
1
2
hw.ata.ata_dma="1" 
hw.ata.atapi_dma="1"
Redémarrez votre système afin que les modifications soient prises en compte.

Mis à jour le 1er août 2007 Olivier Regnier

Il est possible de créer un fichier qui servira de swap sous FreeBSD.

Dans notre exemple, nous utiliserons un fichier avec comme taille 64MB et comme non /usr/swap0 (vous pouvez choisir un nom différent).

  • Vérifiez que votre noyau comporte le pilote du disque mémoire ( md(4) ), section Pseudo devices.

    Code linux : Sélectionner tout
    device md # Memory "disks"
    Si votre noyau ne comporte pas ce pilote, n'oubliez pas de le recompiler.
  • Créez le fichier swap :

    Code linux : Sélectionner tout
    dd if=/dev/zero of=/usr/swap0 bs=1024k count=64
  • Donnez-lui les bonnes permissions :

    Code linux : Sélectionner tout
    chmod 0600 /usr/swap0
  • Activez le fichier swap via le fichier /etc/rc.conf :

    Code linux : Sélectionner tout
    swapfile="/usr/swap0"
  • Redémarrez votre système ou bien activez immédiatement le fichier swap :

    Code linux : Sélectionner tout
    1
    2
    mdconfig -a -t vnode -f /usr/swap0 -u 0 
    swapon /dev/md0

Mis à jour le 1er août 2007 Olivier Regnier

Vous souhaitez utiliser votre disquette mais elle n'est pas formatée.

Deux possibilités s'offrent à vous :

  • Exécutez la commande fdformat comme suit :

    Code linux : Sélectionner tout
    fdformat -f 1440 /dev/fd0
  • En utilisant bsdlabel :

    Code linux : Sélectionner tout
    bsdlabel -B -r -w /dev/fd0 fd1440


Nous allons lui ajouter un système de fichier :

Suivant son type :

Pour utiliser votre disquette, il faut la monter avec la commande :


Attention :
  • Veuillez vérifier que le point de montage floppy existe avant d'exécuter les commandes ci-dessus.
  • Lorsque vous avez fini de travailler avec votre disquette, n'oubliez pas de la démonter :

    Code linux : Sélectionner tout
    umount /mnt/floppy

Mis à jour le 1er août 2007 Olivier Regnier

Proposer une nouvelle réponse sur la FAQ

Ce n'est pas l'endroit pour poser des questions, allez plutôt sur le forum de la rubrique pour ça


Réponse à la question

Liens sous la question
précédent sommaire suivant
 

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2022 Developpez Developpez LLC. Tous droits réservés Developpez LLC. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents et images sans l'autorisation expresse de Developpez LLC. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.